Le Forum de l’information maîtrisée: les EPI aussi sont concernés!

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Marion Pradayrol dit :

    J’ai participé à cette journée, voici ce qui a retenu mon attention en tant qu’actrice grand public de la médiation numérique :
    De la conférence de Dominique Cardon, j’ai été particulièrement été attentive à ce qu’il appelle les réseaux en clair obscur. Typiquement ceux où l’on se met en scène, où l’on se montre heureux pour engager la conversation, où finalement on est dans le contrôle de soi. C’est ce que l’on observe sur les site de réseaux sociaux comme facebook par exemple.

    De la conférence de Fanny Georges, je retiens son modèle de l’identité numérique, de la représentation de soi. Ce que l’on montre aux autres dans le web 2.0 (ce que l’on maitrise le mieux) : identité déclarative (ce que je publie), identité agissante (exemple : notifications des modifications de statuts facebook) et identité calculée (exemple : nombre de commentaires, d’amis,…). Pour ceux que ça intéresse, son blog http://fannygeorges.free.fr/

    Enfin, j’ai assisté à la conférence de Yann Leroux qui abordait les aspects psychologiques de l’avatar.
    Le nom que l’on donne à son avatar annonce un discours sur soi, ses goûts, ses valeurs, ses projets. C’est l’association de ce nom et aujourd’hui d’une image qui forme nos avatars. Ce sont des outils culturels de l’exploration de soi. Pour Yann Leroux, l’avatar est un point d’accès à l’inconscient.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :